Navigation – Plan du site

Des salariés associatifs moins bien payés ?

Une analyse sociohistorique et statistique par domaine d’activité
What Pay Gap between Voluntary Associations and the Rest of the Private Sector? A Socio-Historical and Statistical Analysis According to Industries
Laura Nirello et Lionel Prouteau
p. 31-54

Résumés

Les salariés du secteur associatif sont-ils moins payés que leurs homologues du reste du secteur privé ? Les recherches économiques comparatives menées à l’étranger ont révélé que la réponse à cette question varie selon les domaines d’activité. Le présent article se propose de contribuer à la compréhension de ces différences, qui sont peu documentées en France. À cette fin, il adopte une approche sociohistorique de la construction de la relation salariale dans les associations. Il s’interroge ainsi sur l’effet que peut exercer la présence de bénévoles sur les normes la structurant. Il examine également l’incidence que peuvent avoir sur elle les différences de temporalité des processus de professionnalisation et les degrés inégaux de développement des négociations collectives selon les domaines d’activité dans le monde associatif. À partir d’une exploitation des Déclarations annuelles des données sociales (DADS), l’article montre que dans le sport et le spectacle vivant, dont la professionnalisation est récente et qui sont d’importants utilisateurs de bénévolat, les salariés associatifs sont pénalisés par rapport au reste du privé, ce qui n’est le cas ni dans le domaine du social et du médico-social, ni dans celui de la santé.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Les salaires associatifs dans l’analyse économique : don de travail versus salaire d’efficience
Contextualiser et historiciser l’étude des relations salariales dans les associations
Données utilisées, secteurs et domaines d’activités retenus
Des salaires qui ne sont pas nécessairement inférieurs dans le secteur associatif
Analyse descriptive des salaires annuels
Analyse descriptive et toutes choses égales par ailleurs des salaires horaires

Aperçu du texte

Travailler dans les associations est-il pénalisant en termes de rémunération ? Dans le cadre des analyses économiques consacrées au secteur sans but lucratif, la question a donné lieu à différentes hypothèses. Bien que non exclusive, celle qui domine ces recherches est l’hypothèse du don de travail, qui postule que les salariés associatifs acceptent des rémunérations inférieures à celles auxquelles ils pourraient prétendre ailleurs, en contrepartie de gratifications intrinsèques induites par leur activité professionnelle, liées notamment aux bénéfices sociaux qu’elle engendre.

Les travaux empiriques réalisés sur le sujet, aux États-Unis en particulier, montrent toutefois que la comparaison entre salaires du secteur sans but lucratif et ceux du secteur lucratif conduit à des constats variables selon les domaines d’activité. Une telle disparité des situations est également observée en France, mais reste assez peu documentée. Pour contribuer à son étude, le présent article porte un rega...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laura Nirello et Lionel Prouteau, « Des salariés associatifs moins bien payés ? », Travail et Emploi, 148 | 2016, 31-54.

Référence électronique

Laura Nirello et Lionel Prouteau, « Des salariés associatifs moins bien payés ? », Travail et Emploi [En ligne], 148 | octobre-décembre 2016, mis en ligne le 01 octobre 2018, consulté le 19 octobre 2017. URL : http://travailemploi.revues.org/7361 ; DOI : 10.4000/travailemploi.7361

Haut de page

Auteurs

Laura Nirello

Laboratoire d’économie et de management de Nantes-Atlantique (Lemna), université de Nantes ; laura.nirello@univ-nantes.fr

Lionel Prouteau

Lemna, université de Nantes ; lionel.prouteau@univ-nantes.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© La documentation française

Haut de page
  • Revues.org