Skip to navigation – Site map

Les professions intermédiaires au cœur de nouvelles formes d’organisation industrielle

Enquête auprès de techniciens et d’agents de maîtrise de l’industrie aéronautique
Intermediate Categories at the Heart of New Forms of Industrial Organization. Investigation on Technicians and Supervisors in the Aircraft Industry
Marie-Laure Buisson and Martine Gadille
p. 55-80

Abstracts

While aircraft manufacturing is based on a new framework of industrial organization today – the modular architecture – we study the consequences of these transformations within the technicians’ and supervisors’ work content, and on human resources management. To this end, we led an investigation in four companies of the sector in Provence-Alpes-Côte d’Azur (a contractor and three subcontractors). Our observations highlight the fact that technicians’ and supervisors’ activities cannot be really differentiated from now on and, above all, that they consist more and more of mediation and coordination between various departments or speakers (or modules) in the production line, including design tasks. While they have to show more autonomy and to develop communication skills to succeed, technicians and supervisors rarely reach the manager status, which leads to frustration and dissatisfaction towards the human resources management policy led by their companies.

Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2020.
Read it

Outline

Professions intermédiaires et transformations industrielles dans l’aéronautique : revue de la littérature
Une approche sociétale et statistique des catégories de techniciens et d’agents de maîtrise
Principe de modularité et entreprises pluri-technologiques dans l’aéronautique
Techniciens et agents de maîtrise au cœur des savoirs d’innovation
Méthodologie de l’enquête qualitative
Présentation du secteur de l’industrie aéronautique
Terrain et données
Résultats : une activité de coordination interne et externe peu reconnue et encadrée
Vécu au travail des techniciens et agents de maîtrise dans l’industrie aéronautique
Qualification, recrutement et formation
Rémunération et carrières

First lines

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) définit plusieurs catégories statistiques permettant de classer les salariés : cadres et professions intellectuelles supérieures, professions intermédiaires, employés, ouvriers, etc. Avec la refonte de la nomenclature des « professions et catégories socioprofessionnelles » (PCS) de 1982, apparaît la catégorie « professions intermédiaires », qui se substitue à l’ancienne catégorie « cadres moyens ». Comme son nom l’indique, elle regroupe des professions au positionnement « intermédiaire » au sein des organisations, « à l’interface entre conception et exécution, entre cadres et opérateurs, entre entreprises, clients et fournisseurs, une position névralgique qui leur confère un rôle déterminant dans la mise en œuvre des orientations décidées par le management et dans la conduite du changement » (Cadet, Guitton, 2013, p. 20). Catégorie hétérogène, dans laquelle on retrouve de nombreuses professions (infirmière, cons...

Top of page

References

Bibliographical reference

Marie-Laure Buisson and Martine Gadille, « Les professions intermédiaires au cœur de nouvelles formes d’organisation industrielle », Travail et Emploi, 148 | 2016, 55-80.

Electronic reference

Marie-Laure Buisson and Martine Gadille, « Les professions intermédiaires au cœur de nouvelles formes d’organisation industrielle », Travail et Emploi [Online], 148 | octobre-décembre 2016, Online since 01 October 2018, connection on 24 November 2017. URL : http://travailemploi.revues.org/7323 ; DOI : 10.4000/travailemploi.7323

Top of page

About the authors

Marie-Laure Buisson

Aix-Marseille Univ., CNRS, Lest, Aix-en-Provence, France ; marie-laure.buisson@univ-amu.fr

Martine Gadille

Aix-Marseille Univ., CNRS, Lest, Aix-en-Provence, France ; martine.gadille@univ-amu.fr

Top of page

Copyright

© La documentation française

Top of page
  • Revues.org