Navigation – Plan du site

Employeurs et anti-syndicalisme au Canada

Une étude juridique des stratégies mobilisées
Employers and Union Busting in Canada. A Legal Study
Mélanie Laroche et Marie-Ève Bernier
p. 51-74

Résumés

Cet article traite de l’anti-syndicalisme patronal et propose une analyse de la jurisprudence issue des cas entendus par les commissions des relations du travail de deux provinces canadiennes, le Québec et l’Ontario. Plus spécifiquement, notre analyse porte sur 145 décisions dans lesquelles il a été reconnu par les tribunaux compétents que les employeurs avaient eu recours à une ou plusieurs stratégies anti-syndicales ayant des effets discriminatoires. Nos résultats mettent en évidence la large palette des tactiques utilisées par les employeurs pour combattre la syndicalisation au travail, et ce, lors des différentes étapes de la vie d’un syndicat au sein d’une entreprise. Ils montrent une nette préférence pour les stratégies les plus agressives, celles qui visent la suppression pure et simple des syndicats. Ils attestent enfin que les pratiques de discrimination syndicale ciblent le plus souvent un seul salarié, mais peuvent aussi parfois viser un groupe, voire l’ensemble des salariés.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Stratégies patronales anti-syndicales et pratiques discriminatoires : définitions et formes
Définitions
Typologie des stratégies anti-syndicales
Discrimination syndicale : quelle protection législative ?
Considérations méthodologiques et corpus d’analyse
Analyse des résultats
Campagnes et tactiques utilisées
À quel moment les stratégies anti-syndicales sont-elles les plus utilisées ?

Aperçu du texte

L’érosion graduelle des droits syndicaux en Amérique du Nord a fait l’objet d’une abondante littérature (Supiot, 1999 ; Turner et al., 2001 ; Aidt, Tzannatos, 2008 ; Fairbrother, Yates, 2003 ; Edwards, 2004 ; Kumar, Schenk, 2005 ; Hickey et al., 2010). Parmi les défis auxquels doivent faire face les organisations de salariés figure l’anti-syndicalisme patronal. La littérature fait effectivement état d’une utilisation accrue des stratégies anti-syndicales par les employeurs (Bronfenbrenner, 2009) et d’un renforcement d’une idéologie gestionnaire qui refuse le partage du pouvoir avec une tierce partie représentant les travailleurs (Dundon et al., 2006 et 2010).

Pour que cette idéologie s’enracine dans les organisations de travail et afin de conserver un environnement de travail sans présence syndicale, des multinationales comme Walmart, McDonald’s ou Disney ont adopté des positions claires contre la syndicalisation (Dundon et al., 2006), positions susceptibles d’influencer d’autres ent...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mélanie Laroche et Marie-Ève Bernier, « Employeurs et anti-syndicalisme au Canada », Travail et Emploi, 146 | 2016, 51-74.

Référence électronique

Mélanie Laroche et Marie-Ève Bernier, « Employeurs et anti-syndicalisme au Canada », Travail et Emploi [En ligne], 146 | avril-juin 2016, mis en ligne le 01 avril 2018, consulté le 24 juin 2017. URL : http://travailemploi.revues.org/6998 ; DOI : 10.4000/travailemploi.6998

Haut de page

Auteurs

Mélanie Laroche

École de relations industrielles, Université de Montréal ; melanie.laroche.2@umontreal.ca

Articles du même auteur

Marie-Ève Bernier

Faculté de droit, Université de Montréal ; marie-eve.bernier.1@umontreal.ca

Haut de page

Droits d’auteur

© La documentation française

Haut de page
  • Revues.org