Navigation – Plan du site

La définition des tâches de l’aide à domicile a-t-elle pour corollaire l’absence des hommes ?

Does the definition of the tasks in professional elderly care lead to the absence of men?
Loïc Trabut
p. 21-33

Résumés

Les politiques de la prise en charge de la dépendance sont à l’origine de la construction d’un champ d’activité qui n’a jamais été défini formellement, mais qu’elles structurent par leurs prescriptions. Ce cadre réglementaire contribue à faire émerger une certaine définition de l’aide à domicile qui n’est pas toujours en adéquation avec les besoins des personnes en perte d’autonomie. Il ne permet notamment pas la prise en charge d’activités moins traditionnellement considérées comme de « l’aide à domicile » et écarte, par construction, les hommes. Si, au niveau des tâches constitutives de l’aide au maintien à domicile, les hommes participent au sein de la sphère familiale, il semblerait qu’ils s’excluent ou soient exclus de l’aide professionnelle. À partir d’une enquête statistique exploratoire et d’entretiens ethnographiques, nous montrons les processus d’exclusion des hommes et l’adaptation de l’activité exercée par ceux qui néanmoins investissent ce secteur professionnel.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Les sources
L’enquête Medips
Enquête ethnographique : deux monographies
L’enquête d’un bailleur
Quelle définition de l’aide à domicile ?
Bref historique des politiques publiques dans l’aide à domicile
Les définitions conventionnelles du métier par les tâches ou par les bénéficiaires de l’aide
La formation comme tentative de définition du métier
Définition du métier par la loi sur l’allocation personnalisée d’autonomie
Quelle est la place du besoin dans la définition de l’aide ?
Les hommes et l’aide domestique familiale
L’aménagement et l’entretien du logement, un besoin négligé par l’aide publique
Des hommes « aides à domicile » : pour faire quoi ?
Un contournement des prescriptions publiques révélateur de besoins non pris en charge
Des hommes pour la toilette des hommes : pour une prévention des dérives sexuelles
Réaliser des tâches traditionnellement féminines : un révélateur de la réalité domestique

Aperçu du texte

Les politiques de la prise en charge de la dépendance sont à l’origine de la construction d’un champ d’activité (Laville, 2000 ; Devetter et al., 2008), celui de l’aide à domicile. Les recherches relatives à ce secteur d’emploi montrent des conditions de travail difficiles (Angeloff, 1999, 2000, 2003 ; Devetter et al., 2008). Même si l’aide au maintien de l’autonomie a toujours existé, sa visibilité et sa valorisation dans la sphère publique ont été rendues possibles par les politiques sociales, qui permettent l’achat de prestations par un public ainsi rendu solvable (Trabut, Weber, 2009). L’externalisation hors de la sphère familiale d’une partie de l’aide a ainsi fait émerger un secteur d’activités professionnelles très largement féminin (Avril, 2006 ; Devetter et al., 2008).

Le soutien financier aux personnes en perte d’autonomie alloué par l’État est aujourd’hui constitué à plus de 90 % par de l’aide humaine rémunérée. Il contribue ainsi à la création de nombreux emplois, au même...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Loïc Trabut, « La définition des tâches de l’aide à domicile a-t-elle pour corollaire l’absence des hommes ? », Travail et Emploi, 140 | 2014, 21-33.

Référence électronique

Loïc Trabut, « La définition des tâches de l’aide à domicile a-t-elle pour corollaire l’absence des hommes ? », Travail et Emploi [En ligne], 140 | octobre-décembre 2014, mis en ligne le 01 octobre 2016, consulté le 28 mars 2017. URL : http://travailemploi.revues.org/6480 ; DOI : 10.4000/travailemploi.6480

Haut de page

Auteur

Loïc Trabut

Institut national d’études démographiques (Ined), Centre d’études de l’emploi (CEE) ; loic.trabut@ined.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© La documentation française

Haut de page
  • Revues.org