Navigation – Plan du site

Hétérogénéité sectorielle des effets d’un dispositif de subvention salariale sur les salaires et l’emploi en Allemagne

A note on sectoral heterogeneity in wage and employment effects of hiring subsidies in Germany
Gesine Stephan
p. 61-74

Résumés

Cet article étudie les effets sectoriels d’un programme allemand de subventions salariales à destination des chômeurs. Couvrant dix secteurs d’activité et s’appuyant sur de riches données administratives, l’analyse compare le taux d’emploi, l’ancienneté et le salaire d’actifs recrutés sur un emploi subventionné à ceux d’individus aux caractéristiques similaires mais embauchés sans aide publique, sur une période de trois ans et demi. Les résultats montrent que dans la plupart des branches, les salariés dont l’emploi a été subventionné (au moins au départ) comptabilisent davantage de jours en emploi et présentent une ancienneté chez leur premier employeur supérieure à celle des salariés ayant eu un emploi non subventionné. Même pour les secteurs suspectés d’abuser du dispositif, comme la construction et le travail temporaire, on observe des effets positifs sur l’emploi. Enfin, dans la plupart des secteurs, et pour des individus ayant des caractéristiques similaires, les salaires offerts dans le cadre d’emplois subventionnés sont équivalents à ceux des emplois non subventionnés, à l’exception de la métallurgie qui propose des salaires plus faibles pour les emplois subventionnés et de l’intérim, qui propose au contraire des salaires plus élevés.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Caractéristiques du programme et ensemble de données
Méthode et variables
Résultats empiriques

Aperçu du texte

Le versement aux employeurs de subventions salariales ciblées est souvent limité dans le temps. Elles constituent une incitation à recruter des personnes dont la productivité ne suffit pas à couvrir le coût du travail, mais qui sont toutefois censées, au terme d’un certain temps de formation sur le terrain, acquérir la capacité d’effectuer les tâches requises. D’un point de vue théorique, de telles subventions se traduisent par une réduction du coût du travail, et donc par une translation de la courbe de demande (Bell et al., 1999). Plusieurs études ont cherché à mettre en lumière leurs effets sur la situation d’emploi et l’ancienneté des actifs ainsi recrutés en Belgique, au Canada, en Allemagne, en Suède, aux États-Unis et au Royaume-Uni (voir, entre autres, Burtless, 1985 ; Carling, Richardson, 2004 ; Cockx et al., 1998 ; Dorsett, 2006 ; Fredriksson, Johansson, 2008 ; Forslund et al., 2004 ; Göbel, 2006, 2007 ; Jaenichen, Stephan, 2011 ; Ruppe, 2011 ; Sianesi, 2008 ; ZEW et al., ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gesine Stephan, « Hétérogénéité sectorielle des effets d’un dispositif de subvention salariale sur les salaires et l’emploi en Allemagne », Travail et Emploi, 139 | 2014, 61-74.

Référence électronique

Gesine Stephan, « Hétérogénéité sectorielle des effets d’un dispositif de subvention salariale sur les salaires et l’emploi en Allemagne », Travail et Emploi [En ligne], 139 | juillet-septembre 2014, mis en ligne le 01 juillet 2016, consulté le 23 octobre 2017. URL : http://travailemploi.revues.org/6418 ; DOI : 10.4000/travailemploi.6418

Haut de page

Auteur

Gesine Stephan

Institut de recherche sur l’emploi (IAB) de l’Agence fédérale pour l’emploi (BA) ; Friedrich-Alexander-Universität Erlangen-Nürnberg (FAU), Allemagne ; Gesine.Stephan@iab.de

Haut de page

Droits d’auteur

© La documentation française

Haut de page
  • Revues.org