Navigation – Plan du site

« On est resté l’écume du métier. »

Le groupe des mineurs de la Vallée du Jiu (Roumanie) disloqué par les restructurations, 1997-2013
We remained the foam of the trade.” The impact of industrial restructurings on Jiu Valley coal miners (Romania), 1997-2013
Maria Voichiţa Grecu
p. 123-138

Résumés

« Nous avons démarré la restructuration du secteur minier et obtenu en quelques mois ce que d’autres pays ont réalisé en plusieurs dizaines d’années. » Ces mots, prononcés par le chef du gouvernement roumain en décembre 1997, évaluent quantitativement le succès des départs volontaires avec incitation financière qui se sont soldés, dans le cas du bassin de la Vallée du Jiu, par une réduction des effectifs des mines de 39 % en moins de trois mois. L’article revient sur cet événement et le resitue dans l’histoire longue des restructurations qui se sont succédé jusqu’en 2013. Il dégage des pistes d’interprétation, avec des variations d’échelle et une perspective longitudinale, pour expliquer pourquoi les mineurs ont accepté les plans de départs collectifs et comment cela a affecté, objectivement comme subjectivement, le groupe social que composent les mineurs. L’objectif de l’article est ainsi double : il s’engage dans le débat sur la part de l’« héritage » du socialisme d’État dans les transformations qu’a subies la condition ouvrière après 1989 et analyse les recompositions identitaires du groupe des mineurs sous l’angle de l’évolution de ses rapports au travail.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Le contexte d’émergence de la politique des restructurations des mines
Des mines d’État reflets de l’industrialisation à outrance
Des syndicats miniers influents mais passifs face aux licenciements
Disponibilizare et rapports différenciés au travail à la mine
Un consentement massif aux départs volontaires a priori surprenant
Un révélateur de la morphologie fracturée du groupe des mineurs
Recul de l’emploi et réaménagements identitaires
D’une trahison stigmatisée à une opportunité contrainte
Au début, la condamnation morale des « profiteurs » et des « paresseux »
Ensuite, une opportunité de départ régulée collectivement
Enjeux de dignité : travail versus pratiques de consommation
Perte de respectabilité et de solidarité des disponibilizaţi ?
Mise au travail des femmes de mineurs et consommation distinctive

Aperçu du texte

En tant qu’acteur collectif, les mineurs du bassin charbonnier de la Vallée du Jiu, dans le sud-ouest de la Roumanie, n’ont rien d’ordinaire. Incarnation par excellence de la classe ouvrière roumaine et porteurs privilégiés de l’idéologie du socialisme d’État avant 1989, ils ont propagé leur renommée après la chute du régime par de nombreuses mobilisations collectives, et ont constamment fait peser la menace de troubles sur les différents gouvernements. L’intensité, la violence et les succès relatifs de leurs actions syndicales ont fait d’eux un acteur politique fort en Roumanie, au début des années 1990. Figure d’exception parmi les mouvements ouvriers postsocialistes, d’ordinaire dans une position sociale et politique défavorable et considérés, globalement, comme impuissants (Ashwin, 1999 ; Crowley, Ost, 2001 ; Crowley, 2004), les mineurs de la Vallée du Jiu ont semblé, pendant un certain temps, pouvoir tirer eux-mêmes les fils de leur destin.

Cependant, c’est au titre d’« ouvriers...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maria Voichiţa Grecu, « « On est resté l’écume du métier. » », Travail et Emploi, 137 | 2014, 123-138.

Référence électronique

Maria Voichiţa Grecu, « « On est resté l’écume du métier. » », Travail et Emploi [En ligne], 137 | janvier-mars 2014, mis en ligne le 01 janvier 2016, consulté le 24 mars 2017. URL : http://travailemploi.revues.org/6256 ; DOI : 10.4000/travailemploi.6256

Haut de page

Auteur

Maria Voichiţa Grecu

École des hautes études en sciences sociales, Centre Maurice-Halbwachs, Équipe Enquêtes, terrains, théories (ETT) / École nationale des sciences politiques et administratives, Bucarest ; maria.grecu@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© La documentation française

Haut de page
  • Revues.org