Navigation – Plan du site

Travail et santé mentale : approches cliniques

Work and mental health: clinical approaches
Pascale Molinier et Anne Flottes
p. 51-66

Résumés

Cet article est consacré aux approches cliniques du travail en France telles qu’elles se sont développées depuis les années 1950. Il aborde succinctement les premières recherches en psychopathologie du travail, puis quelques concepts clés en psychodynamique du travail et en clinique de l’activité. Il passe ensuite en revue les différentes formes de psychopathologies liées au travail dans la littérature récente (depuis 2000).

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

Origine et fondement des approches cliniques du travail
La psychopathologie du travail et la fatigue nerveuse à partir des années 1950
La psychodynamique du travail
La souffrance au travail, dimension intrinsèque de la subjectivité
Sens et reconnaissance, avec ou sans référence aux « valeurs morales »
Les stratégies individuelles et collectives de défense
La clinique de l’activité : le collectif et les disputes professionnelles
Les approches cliniques du travail aujourd’hui
Les troubles musculo-squelettiques (TMS)
Les pathologies de surcharge
Les décompensations psychiatriques, étudiées de longue date
Les addictions, une dimension encore peu investiguée
Le harcèlement moral en lien avec les idéologies défensives de métier
Les violences et l’agressivité
Le harcèlement sexuel, encore peu documenté en France
Le travail émotionnel et le corps érotique dans les activités de service
Les suicides liés au travail et les recherches-actions ex post

Aperçu du texte

Les approches cliniques du travail en France regroupent plusieurs courants : la psychopathologie du travail, la psychodynamique du travail, la clinique de l’activité, la psychologie sociale clinique du travail. Ces approches entretiennent des relations privilégiées avec certains courants de l’ergonomie, de la médecine du travail et de la sociologie du travail. Bien qu’elles appartiennent au champ de la psychiatrie ou de la psychologie, ces approches ont en effet en commun de « dépsychologiser » l’analyse des risques psychosociaux. De leur point de vue, c’est bien en première intention le travail qu’il s’agit de « soigner » et non pas les individus (Fernandez, 2009). Soigner s’entend ici au sens de « prendre soin », traiter avec attention, prendre au sérieux, respecter l’importance qu’accordent les sujets à la réalisation de leur travail avec soin. La prévention des atteintes à la santé en milieu professionnel passe donc par la capacité collective à ménager des espaces, à conserver a...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pascale Molinier et Anne Flottes, « Travail et santé mentale : approches cliniques », Travail et Emploi, 129 | 2012, 51-66.

Référence électronique

Pascale Molinier et Anne Flottes, « Travail et santé mentale : approches cliniques », Travail et Emploi [En ligne], 129 | janvier-mars 2012, mis en ligne le 30 mars 2012, consulté le 29 août 2014. URL : http://travailemploi.revues.org/5547

Haut de page

Auteurs

Pascale Molinier

Université Paris 13, UTRPP ; pascalemolinier@gmail.com

Anne Flottes

Consultante ; anne.flottes@orange.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© La documentation française

Haut de page
  • Revues.org